Atelier du 4 avril 2015 – La photographie au XIXe siècle : le rituel du portrait

Le prochain Atelier du XIXe siècle aura lieu le samedi 4 avril 2015, au Musée de la vie romantique (Paris IX), de 9h à 13h.

Présentation

Les publications récentes consacrées au portrait photographique élargissent considérablement son approche : moins souvent considérée pour elle seule, l’image s’y révèle médiatisée par des instances collectives multiples. Empreinte lumineuse du réel, la photo semble n’avoir été au contact que d’un seul élément : l’individu célèbre ou inconnu qui figure sur l’épreuve ; en réalité, à travers tel client photographié par Disdéri, Nadar ou Nadar-fils, de multiples scènes s’ouvrent : discussion préalable entre l’opérateur et le sujet photographié ; rituel de la prise de vue, qui inspire maint caricaturiste du Charivari ; scène sociale dont l’inconnu, « artiste » ou « bourgeois », présente un échantillon, a fortiori quand on ignore tout de son identité ; environnement médiatique de l’image enfin, quand elle est publiée dans la presse (ainsi de l’interview de Chevreul par Nadar, père et fils, pour Le Journal illustré en 1886). Comme l’a récemment montré Adeline Wrona (Face au portrait. De Sainte-Beuve à Facebook), le portrait est un art relationnel : le visage ne tire pas son sens ou sa valeur de sa seule présence sur le cliché mais des liens « métonymiques » qu’il noue avec son environnement. C’est donc en mouvement que cet atelier tentera de saisir le portrait photographique, qu’il s’agisse du moment ritualisé de sa production, de sa migration dans les médias ou de sa métamorphose en motif littéraire.

Programme

Marta Caraion (Lausanne), « Le portrait carte-de-visite de Disdéri »
Martine Lavaud (Paris IV), « Esprit, es-tu là ? Portrait photographique et spiritisme au XIXe siècle »
Adeline Wrona (Paris IV), « Quand le portrait photographique devient médiatique : autour des “Contemporains célèbres” »
Basile Pallas (Bordeaux III), « Soupçons sur les procédures : la ressemblance trompeuse du portrait photographique »
Philippe Ortel (Bordeaux III), « Le rituel de la pose dans la caricature »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *