Archives mensuelles : janvier 2017

Journée d’Étude : Alexander von Humboldt : l’intuition écologique

Organisée par Frédéric Alexandre (Laboratoire Pléiade, Univ. Paris XIII) et Paule Petitier (CERILAC, Univ. Paris Diderot), la Journée d’Étude « Alexander von Humboldt »: l’intuition écologique » aura lieu à la bibliothèque Jacques-Seebacher (Université Paris Diderot, 5 rue Thomas Mann, 75013 Paris, Bâtiment Grands Moulins, Aile A, 2e étage) le 8 février 2017.

Le programme est disponible ici.

 

Compte-rendu de la séance du 21 janvier 2017

Étaient présents : Manon Amandio, Fanny Arama, Marie Daouda, Alexandra Delattre, Amandine Lebarbier, Magalie Myoupo, Anne Orset, Marie-Clémence Régnier, Yohann Ringuedé, Élise Sorel.

La séance, intitulée « croire et faire croire au dogme catholique dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle » était organisée par Fanny Arama. Elle a donné lieu à deux interventions :

  • Fanny Arama : « Léon Bloy pamphlétaire catholique : croire et faire croire contre le Bourgeois et ses valeurs »

    Cette communication vise d’une part, à présenter les relations que tisse le pamphlétaire avec son public et d’autre part, à comprendre comment Léon Bloy (1846-1917) se représente lui-même, se met en scène, dans son texte. Autrement dit, il s’agit de décrire son inscription dans le champ social, en tant que pamphlétaire catholique, héritier de la pensée contre-révolutionnaire, anti-moderne dans la France libérale et progressiste de la seconde moitié du XIXème siècle ; ainsi que son inscription dans le champ proprement littéraire afin de « faire croire » : convertir, ou du moins, éveiller les consciences contemporaines aux enjeux moraux de la cause catholique. L’enjeu principal de son discours polémique, dans ses ouvrages comme dans ses écrits journalistiques, sera de militer pour l’Eglise – jusqu’à un certain point de rupture – et ses valeurs, contre ceux qui proclament son déclin. Son usage de la langue illustre sa défense du droit de la littérature à transposer le réel – en le pliant à ses vœux, en l’exagérant, en l’idéalisant ou en l’allégorisant – pour mieux emporter l’adhésion du lecteur, contre le naturalisme et le réalisme qui combattent la rhétorique et ses effets au nom d’une vérité qui parlerait d’elle-même et engagerait à l’action politique. Ses textes dénoncent les valeurs utilitaristes prônées par le naturalisme et le réalisme, qui limitent le déploiement de l’imagination et de la spiritualité en réduisant la part accordée à la vie morale dans leurs œuvres. Entre conviction et provocation, nous montrerons que l’« antirationalisme littéraire » que Bloy contribue à édifier au fil de ses œuvres a pour finalité de réintroduire une autorité sacrée dans le discours, à l’éthos fougueux et intransigeant, qui fut le propre de l’autorité religieuse accordée au prêtre dans les sociétés chrétiennes des premiers âges.

  • Alexandra Delattre : « Le roman catholique : un coup de force idéologique »

Le point méthodologique sur les bourses doctorales sera finalement abordé lors de la séance du 25 mars 2017, organisée par Yohann Ringuedé.

La prochaine séance des Doctoriales aura lieu le 25 février, et sera consacrée aux liens entre croyance et merveilleux scientifique. Elle sera organisée par Émilie Pézard.

Proposer une critique de film

Le site de la SERD s’est récemment doté d’une page dédiée aux critiques de films en lien avec le dix-neuvième siècle.

Tout Doctorant ou jeune chercheur travaillant sur le dix-neuvième siècle peut proposer sa critique. Pour cela, il suffit d’envoyer une proposition par mail à l’adresse des Doctoriales (contact.doctoriales.SERD@gmail.com) à l’attention de Mathilde Labbé, avec pour objet : « proposition de critique de film ».

En attendant, rendez-vous samedi à 10h, à l’Université Paris VII, salle 678C du bâtiment Grands Moulins, pour la prochaine séance du séminaire des Doctoriales !

Accès : station Bibliothèque François Mitterrand, métro ligne 14, rer C, T3 Avenue de France, bus 89, 62, 64, 132.

Nouveaux comptes rendus d’expositions

De nouveaux comptes rendus d’expositions sont disponibles sur le site de la SERD.

Au programme :
Ludwig Van : le mythe Beethoven, Philharmonie de Paris (octobre 2016-janvier 2017) – critique de Suzanne Lay
Hodler, Monet, Munch : peindre l’impossible, Paris, Musée Marmottan-Monet (septembre 2016-janvier 2017) – critique d’Hélène Heyraud
Painting with Light. Art and Photography From the Pre-Raphaelites to the Modern Age, Londres, Tate Britain (mai-septembre 2016) – critique d’Annie Dubernard-Laurent
Moreau/Rouault. Souvenirs d’atelier (janvier-avril 2016) et Codex s’invite chez Gustave. Bestiaires croisés (mai 2016), Paris, musée Gustave-Moreau – critique de Lily Fauriac
Nemo alias Dakkar, Nantes, musée Jules-Verne (octobre 2016–juin 2017) – critique de Magalie Myoupo et Yohann Ringuedé
Turner et la couleur, Aix-en-Provence, Hôtel de Caumont Centre d’Art (mai-septembre 2016) – critique d’Annie Dubernard-Laurent

N’hésitez pas à envoyer vos propositions de comptes rendus à Mathilde Labbé & Aude Jeannerod à l’adresse suivante : expoxix@gmail.com

L’Atelier du dix-neuvième siècle

L’Atelier du XIXe siècle réunit des chercheurs confirmés et de jeunes chercheurs autour de sujets dix-neuviémistes.

Tout jeune chercheur peut faire une proposition d’Atelier sur une problématique de la recherche dix-neuviémiste. Pour cela, vous pouvez envoyer, à la Présidence de la SERD, un argumentaire développé sur environ deux pages, contenant une problématisation du sujet, les différents axes de réflexion que le sujet permet d’aborder, ainsi qu’une bibliographie.

Les programmes des séances passées peuvent être consultés ici.

Si vous avez des questions sur le fonctionnement de l’Atelier du XIXème siècle, vous pouvez nous écrire à : contact.doctoriales.SERD@gmail.com

 

Prochaine séance des Doctoriales : le 21 janvier 2017

La prochaine séance des Doctoriales, organisée par Fanny Arama, aura lieu le 21 janvier 2017 à Paris VII, en salle 678C, de 10h à 13h. Elle s’intitulera « Croire et faire croire au dogme catholique dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle ».

Tout doctorant ou jeune chercheur travaillant sur le dix-neuvième siècle peut y assister.

Nous assisterons premièrement à une communication d’Alexandra Delattre, intitulée « Le roman catholique : un coup de force idéologique »

Puis nous écouterons une communication de Fanny Arama intitulée «  »Léon Bloy (1846-1917) pamphlétaire catholique : croire et faire croire au dogme catholique contre le Bourgeois et ses valeurs ».

En deuxième partie de séance, un point sur les différentes bourses ouvertes aux jeunes chercheurs sera fait par Magalie Myoupo.

Les Doctoriales de la SERD vous souhaitent une excellente année 2017 !