Séminaire “Littérature, arts, médiums”, Paris IV

Le séminaire de doctorants et jeunes chercheurs “Littérature, arts, médiums” fera sa rentrée le lundi 25 septembre, à la Maison de la Recherche, de 18h00 à 20h00, salle D117.

Comme cela a été annoncé sur Fabula, le séminaire se donne cette année pour but de construire une bibliographie commentée d’ouvrages de référence pour les chercheurs travaillant sur l’intermédialité. Cette bibliographie sera publiée en ligne sur le site du CELLF de Paris IV. Le responsable de l’axe de recherche “Littérature, arts, médiums” de Paris IV, le professeur Bernard Vouilloux, nous rejoindra en fin de séance pour répondre à nos éventuelles questions sur le projet.

Pour que plusieurs champs soient représentés, trois chercheurs coordonneront le séminaire : Arianna Fabbricatore, docteur en Études italiennes et coordinatrice du projet “Discours sur la danse” du labex OBVIL, Pierre-Jean Bonzom, en thèse à Paris IV sur le cinéma de Paul Thomas Anderson sous la direction de Bernard Vouilloux et Amélie de Chaisemartin, qui a soutenu sa thèse de littérature française (“Créer des types : la caractérisation des personnages dans les romans de la seconde génération romantique (1830-1848)”) en décembre 2016 à Paris IV.

Les axes thématiques qui ont pour l’instant été proposés pour la bibliographie sont :
-Littérature et danse
-Littérature et cinéma
-Littérature et illustration
-Littérature et art contemporain
-Usages du livre et des bibliothèques dans les arts plastiques

Que vous souhaitiez participer à l’élaboration de la bibliographie d’un de ces axes ou d’un autre de votre choix (en présentant à l’oral un ouvrage ou en rédigeant de brefs comptes rendus d’ouvrages importants pour vos recherches) ou que vous soyez simplement curieux, vous êtes les bienvenus le 25 septembre. Le calendrier des séances sera élaboré à ce moment-là.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.