Doctoriales de la SERD / Marges et marginalités au XIXe siècle (2020-2022) / Calendrier des séances de la deuxième année

Samedi 23 octobre 2021, Paris, musée d’Orsay : « Signac collectionneur : la marge et le centre dans la collection d’un artiste du tournant du XXe siècle », visite guidée de Mathilde Leïchlé (Université de Paris, CERILAC // INHA).

Samedi 20 novembre 2021, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : « Savants à la page, savants à la marge. Paradoxes de l’ethos scientifique au XIXe siècle », communications d’Anne Orset (Sorbonne Université) et Blanche Acloque (Université d’Artois).

Samedi 4 décembre 2021, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : communications de Maxime Dublander (UC Louvain) et Laetitia Saintes (Université du Luxembourg, chercheuse postdoctorale dans le cadre du projet FEATHER).

Samedi 22 janvier 2022, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : communications de Marceau Levin (ENS de Lyon, IHRIM) et Justine Richard (Université de Caen Normandie).

Samedi 19 février 2022, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : « Sexualités, normes et marginalités », communications de Betty Zeghdani (Université Paul-Valéry, Montpellier 3 / RIRRA 21) et Loup Belliard (Université Grenoble-Alpes / Litt&Arts).

Samedi 19 mars 2022, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : communications de Rose-Lucie Cahoua (Université de Reims Champagne-Ardenne / CRIMEL) et Alice Mugierman (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle / CRP19).

Samedi 9 avril 2022, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : communications de Charles Plet (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et Université de Montréal), Gabrielle Veillet (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle / CRP19) et Rachel Green (chercheuse indépendante).

Samedi 21 mai 2022, Université de Paris, bibliothèque Seebacher et en ligne : communication d’Arthur Ségard (New York University) et choix du prochain thème.

Samedi 9 juin 2022, lieu à confirmer : Journée d’étude « De la marge au scandale au XIXe siècle ».

Pour retrouver le calendrier de la première année, c’est ici !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.