Archives mensuelles : octobre 2018

Parution : « La Découverte scientifique dans les arts »

La nouvelle collection en ligne du laboratoire LISAA (Littérature, Savoirs et Arts) fait paraître son premier volume, consacré au XIXe siècle, La Découverte scientifique dans les arts, actes d’un colloque international du même nom, dirigé par Azélie Fayolle et Yohann Ringuedé :

http://lisaa.u-pem.fr/plateforme-dedition-electronique/collections-numeriques-du-lisaa/savoirs-en-textes/#c70204

Présentation du volume


Depuis les analyses de Karl Popper et de Thomas Kuhn, la découverte scientifique est considérée comme un processus inscrit dans une temporalité longue, et dont la paternité ne peut jamais être imputable à une personnalité : la découverte est un fait insaisissable. Toutefois, ce moment clé de la mythologie scientifique et de ses représentations est largement imaginé et reconstitué par la littérature et les arts d’un dix-neuvième siècle marqué par l’idéologie scientiste. Quoique problématique, cet instant décisif, qui permet d’éclairer un aspect du monde jusque-là ignoré, devient un motif récurrent. Cet ouvrage collectif, issu d’un colloque international, réunit des articles qui aboutissent à un constat analogue : la découverte scientifique est mise en scène grâce à de multiples dispositifs relevant du décalage. Ces études permettent de développer une réflexion sur les stratégies déployées par des auteurs et des artistes qui cherchent à rendre compte d’un moment trop fugace, trop intime et trop incertain pour pouvoir être décrit avec certitude dans un contexte réaliste.

Très bonne lecture ! 

Compte rendu du 6 octobre et agenda des prochaines séances

Étaient présents : Manon Amandio, Fanny Arama, Nicolas Aude, Jordi Brahamcha-Marin, Paul Brocart Faggianelli, Antonin Coduys, Hélène Dubail, Romain Enriquez, Edouard Garancher, Anna Hanotte-Zawislak, Yeon Jeong, Hélène Köll, Loïc Le Sayec, Anne Orset, Grégoire Tavernier, Marie-Agathe Tilliette.

Cette séance inaugurale pour le thème qui nous occupera jusqu’en 2020, Les révolutions du corps, a d’abord été l’occasion de se rencontrer et d’échanger, entre tous les participants et participantes, sur les thèmes et questions qui pourront être abordés lors des prochaines séances. La discussion a donné lieu à beaucoup d’idées stimulantes sur les révolutions du corps au XIXe siècle : la danse, le corps dans les colonies, les caricatures, les corps au théâtre, la tératologie…

Les membres du comité d’organisation – Manon Amandio, Fanny Arama, Romain Enriquez, Anne Orset et Marie-Agathe Tilliette – sont revenus sur différents points de l’argumentaire en proposant des pistes de réflexion et de problématisation sur le sujet. Un point a également été fait par Fanny Arama sur les ressources physiques (bibliothèques, centres dédiés à la recherche…) de la recherche dix-neuviémiste, et par Romain Enriquez sur les ressources numériques.

Cette séance a permis de fixer certaines dates du calendrier pour les prochaines séances, qui auront lieu aux dates suivantes : 10 novembre, 26 janvier, 9 mars, 13 avril, 25 mai et 15 juin.

Enfin, nous rappelons qu’il est possible, en assistant à une séance de séminaire des Doctoriales, de faire valider sa présence au titre de crédits ECTS pour la formation du doctorant. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse habituelle: contact.doctoriales.serd@gmail.com

Rentrée des Doctoriales de la SERD

La séance de rentrée des Doctoriales de la SERD aura lieu ce samedi 6 octobre, de 10h à 13h. Elle se tiendra dans la bibliothèque Jacques-Seebacher de l’université Paris-Diderot (bâtiment des Grands Moulins, aile A, deuxième étage).

Elle sera consacrée à la présentation des Doctoriales, ainsi qu’à une introduction au thème choisi pour les deux années qui viennent : « Les Révolutions du corps au XIXe siècle ». Il sera également proposé un point méthodologique sur l’accès aux sources, physiques et numériques, du XIXe siècle.

N’hésitez pas à nous écrire pour toute demande d’information supplémentaire : 

contact.doctoriales.serd@gmail.com